Mécanicien d’Entretien

[cs_content][cs_element_section _id= »1″ ][cs_element_row _id= »2″ ][cs_element_column _id= »3″ ][cs_element_image _id= »4″ ][/cs_element_column][/cs_element_row][/cs_element_section][cs_element_section _id= »5″ ][cs_element_row _id= »6″ ][cs_element_column _id= »7″ ][x_share title= »PARTAGE CET ARTICLE » share_title= » » facebook= »true » twitter= »true » google_plus= »false » linkedin= »false » pinterest= »false » reddit= »false » email= »true » email_subject= »Hey, thought you might enjoy this! Check it out when you have a chance: »][/cs_element_column][/cs_element_row][/cs_element_section][cs_element_section _id= »9″ ][cs_element_row _id= »10″ ][cs_element_column _id= »11″ ][x_tab_nav type= »two-up » float= »top »][x_tab_nav_item title= »Description du métier » active= »true »][x_tab_nav_item title= »Explication des différents cours de l’option » active= »false »][/x_tab_nav][x_tabs][x_tab active= »true »]Le mécanicien d’entretien est l’homme de la situation. Il intervient en toute autonomie sur des installations industrielles simples et exécute des travaux de maintenance mécanique, de montage, de démontage, de réglage, de réparation et de remise en service d’ensembles et de sous-ensembles industriels (mécanique, hydraulique, pneumatique, …).
Sous les directives de son supérieur hiérarchique (technicien en maintenance, …), le mécanicien d’entretien peut intervenir lors de différentes phases :
– montage-démontage : exploiter et compléter les données fournies par les plans et la documentation, contrôler la conformité ;
– dépannage : observer le dysfonctionnement et en déterminer l’origine, exécuter l’intervention, collaborer à la remise en service ;
– maintenance : respecter les plans d’entretien, signaler les anomalies constatées selon les procédures.

Concrètement, il organise son travail selon plusieurs étapes. Avant toute chose, il doit préparer son intervention par le biais des différents plans, schémas et documents techniques concernant les procédures à suivre, préparer l’outillage et se renseigner sur les consignes de sécurité et hygiène.

Dans le domaine de la maintenance, il effectue des tâches au niveau préventif et curatif. La maintenance préventive vise à contrôler différents éléments mécaniques des machines et lignes selon un plan et une procédure définie. Il procède ensuite aux réglages nécessaires et au remplacement éventuel des pièces usées ou défectueuses. La maintenance curative vise à intervenir le plus rapidement et efficacement lors d’une panne, de repérer la cause, effectuer la réparation (démontage et remontage, soudage, éventuellement usinage de pièces), la remise en service et les réglages. Il doit enfin s’atteler aux tâches de vérification et rendre compte de l’intervention par le biais de fiches techniques de maintenance.

*Définition du métier sur www.siep.be[/x_tab][x_tab active= »false »]Au 2e degré, l’élève va au travers des cours de Technologie apprendre des notions tant en usinage qu’en soudage sur :
– l’utilisation d’une machine-outil (le tour, le perçage, le traçage, …) ;
– le poste à souder à l’électrode enrobée (description du poste soudage, sécurité du soudeur, description de l’électrode, réglage du poste de soudage ;
– le chalumeau (description, réglage du matériel, …) ;
– les connaissances des matériaux (étude de fabrication, …) ;
– la réalisation des dessins en 2D sur feuilles en 3 vues, les cotations, la lecture de plan et en coupe.

Dans le cadre des cours de Travaux pratiques, il va mettre en pratique toutes ces notions à l’atelier en réalisant différents exercices et, ensuite, différents projets concrets.

Au 3e degré, les cours de Technologie et de Travaux pratiques permettront à l’élève d’exercer des activités diversifiées telles que :
– l’installation de machines, d’équipements à caractère mécanique et/ou métallique ;
– la fabrication, dans le cadre de la maintenance, de pièces mécaniques et métalliques ;
– l’entretien et la remise en état (montage-démontage, remplacement, soudage, usinage élémentaire, réglage simple, …) d’équipements à
caractère mécanique et/ou métallique ;
– la participation à l’amélioration et à la modification d’équipements et d’installations ;
– la surveillance des équipements et des installations.[/x_tab][/x_tabs][/cs_element_column][/cs_element_row][/cs_element_section][cs_element_section _id= »15″ ][cs_element_row _id= »16″ ][cs_element_column _id= »17″ ][x_tab_nav type= »two-up » float= »top »][x_tab_nav_item title= »3e – 4e Mécanique polyvalente » active= »true »][x_tab_nav_item title= »5e – 6e Mécanicien d’entretien » active= »false »][/x_tab_nav][x_tabs][x_tab active= »true »]

3e Mécanique polyvalente 4e Mécanique polyvalente
Formation commune
Religion catholique 2 2
Education physique 2 2
Français 4 4
Mathématique 2 2
Formation historique et géographique 2 2
Foramtion scientifique 2 2
Langue Moderne I : Anglais 2 2
Option groupée
Dessin technique 2 2
Technologie de l’usinage 2 2
Technologie du soudage 2 2
TP Ajustage-montage 2 2
TP Soudage 4 4
TP Usinage 4 4
32 32

[/x_tab][x_tab active= »false »]

5e Mécanicien d’entretien 6e Mécanicien d’entretien
Formation commune
Religion atholique 2 2
Education physique 2 2
Français 4 4
Mathématique 2 2
Formation sociale et économique 2 2
Formation scientifique 2 2
Formation historique et géographique 2 2
Connaissance de gestion 2 2
Option groupée
Dessin technique 2 2
Technologie 4 4
TP Usinage-montage 8 8
TP Soudage 4 4
36 36

[/x_tab][/x_tabs][/cs_element_column][/cs_element_row][/cs_element_section][cs_element_section _id= »21″ ][cs_element_row _id= »22″ ][cs_element_column _id= »23″ ][x_accordion][x_accordion_item title= »Les débouchés » open= »false »]• S’inscrire dans une septième année Complément en maintenance d’équipements techniques afin d’obtenir le CESS.

• A l’heure actuelle, aucune entreprise, quelle que soit son activité, ne peut se passer des services du mécanicien d’entretien. Il joue un rôle capital pour l’entreprise : son travail, essentiellement préventif, doit permettre à l’entreprise d’éviter les arrêts de production : le matériel doit être prêt à l’emploi à tout moment ! Selon la société pour laquelle il travaille, il exercera son activité, soit seul, soit au sein d’une équipe de mécaniciens, soit au sein d’une équipe pluridisciplinaire (composée, par exemple, d’électriciens, d’électroniciens, …). Il peut être amené à travailler selon différents horaires : en jour, sous le régime de pauses, de nuit uniquement. Généralement, il exerce en atelier, sur chantiers, en unités de production.[/x_accordion_item][x_accordion_item title= »Projets de l'option, visites, concours, … » open= »false »]

Pendant ses années d’études, l’élève va pouvoir enrichir ses compétences et mettre à profit tous les savoirs et techniques appris à travers :

  • des visites d’entreprises ;
  • des situations d’intégrations ;
  • des semaines de formations en centre de compétences ;
  • la participation à des épreuves sectorielles ;
  • la participation au VCA : certification en matière de santé, sécurité et environnement.

[/x_accordion_item][/x_accordion][/cs_element_column][/cs_element_row][/cs_element_section][cs_element_section _id= »27″ ][cs_element_row _id= »28″ ][cs_element_column _id= »29″ ]

[/cs_element_column][/cs_element_row][/cs_element_section][cs_element_section _id= »31″ ][cs_element_row _id= »32″ ][cs_element_column _id= »33″ ][x_share title= »PARTAGE CET ARTICLE » share_title= » » facebook= »true » twitter= »true » google_plus= »false » linkedin= »false » pinterest= »false » reddit= »false » email= »true » email_subject= »Voici un article qui devrait te plaire ! »][/cs_element_column][/cs_element_row][/cs_element_section][/cs_content][cs_content_seo]PARTAGE CET ARTICLE

Description du métierExplication des différents cours de l’optionLe mécanicien d’entretien est l’homme de la situation. Il intervient en toute autonomie sur des installations industrielles simples et exécute des travaux de maintenance mécanique, de montage, de démontage, de réglage, de réparation et de remise en service d’ensembles et de sous-ensembles industriels (mécanique, hydraulique, pneumatique, …).
Sous les directives de son supérieur hiérarchique (technicien en maintenance, …), le mécanicien d’entretien peut intervenir lors de différentes phases :
– montage-démontage : exploiter et compléter les données fournies par les plans et la documentation, contrôler la conformité ;
– dépannage : observer le dysfonctionnement et en déterminer l’origine, exécuter l’intervention, collaborer à la remise en service ;
– maintenance : respecter les plans d’entretien, signaler les anomalies constatées selon les procédures.

Concrètement, il organise son travail selon plusieurs étapes. Avant toute chose, il doit préparer son intervention par le biais des différents plans, schémas et documents techniques concernant les procédures à suivre, préparer l’outillage et se renseigner sur les consignes de sécurité et hygiène.

Dans le domaine de la maintenance, il effectue des tâches au niveau préventif et curatif. La maintenance préventive vise à contrôler différents éléments mécaniques des machines et lignes selon un plan et une procédure définie. Il procède ensuite aux réglages nécessaires et au remplacement éventuel des pièces usées ou défectueuses. La maintenance curative vise à intervenir le plus rapidement et efficacement lors d’une panne, de repérer la cause, effectuer la réparation (démontage et remontage, soudage, éventuellement usinage de pièces), la remise en service et les réglages. Il doit enfin s’atteler aux tâches de vérification et rendre compte de l’intervention par le biais de fiches techniques de maintenance.

*Définition du métier sur www.siep.beAu 2e degré, l’élève va au travers des cours de Technologie apprendre des notions tant en usinage qu’en soudage sur :
– l’utilisation d’une machine-outil (le tour, le perçage, le traçage, …) ;
– le poste à souder à l’électrode enrobée (description du poste soudage, sécurité du soudeur, description de l’électrode, réglage du poste de soudage ;
– le chalumeau (description, réglage du matériel, …) ;
– les connaissances des matériaux (étude de fabrication, …) ;
– la réalisation des dessins en 2D sur feuilles en 3 vues, les cotations, la lecture de plan et en coupe.

Dans le cadre des cours de Travaux pratiques, il va mettre en pratique toutes ces notions à l’atelier en réalisant différents exercices et, ensuite, différents projets concrets.

Au 3e degré, les cours de Technologie et de Travaux pratiques permettront à l’élève d’exercer des activités diversifiées telles que :
– l’installation de machines, d’équipements à caractère mécanique et/ou métallique ;
– la fabrication, dans le cadre de la maintenance, de pièces mécaniques et métalliques ;
– l’entretien et la remise en état (montage-démontage, remplacement, soudage, usinage élémentaire, réglage simple, …) d’équipements à
caractère mécanique et/ou métallique ;
– la participation à l’amélioration et à la modification d’équipements et d’installations ;
– la surveillance des équipements et des installations.

3e – 4e Mécanique polyvalente5e – 6e Mécanicien d’entretien

3e Mécanique polyvalente
4e Mécanique polyvalente

Formation commune

Religion catholique
2
2

Education physique
2
2

Français
4
4

Mathématique
2
2

Formation historique et géographique
2
2

Foramtion scientifique
2
2

Langue Moderne I : Anglais
2
2

Option groupée

Dessin technique
2
2

Technologie de l’usinage
2
2

Technologie du soudage
2
2

TP Ajustage-montage
2
2

TP Soudage
4
4

TP Usinage
4
4

32
32

5e Mécanicien d’entretien
6e Mécanicien d’entretien

Formation commune

Religion atholique
2
2

Education physique
2
2

Français
4
4

Mathématique
2
2

Formation sociale et économique
2
2

Formation scientifique
2
2

Formation historique et géographique
2
2

Connaissance de gestion
2
2

Option groupée

Dessin technique
2
2

Technologie
4
4

TP Usinage-montage
8
8

TP Soudage
4
4

36
36

Les débouchés• S’inscrire dans une septième année Complément en maintenance d’équipements techniques afin d’obtenir le CESS.

• A l’heure actuelle, aucune entreprise, quelle que soit son activité, ne peut se passer des services du mécanicien d’entretien. Il joue un rôle capital pour l’entreprise : son travail, essentiellement préventif, doit permettre à l’entreprise d’éviter les arrêts de production : le matériel doit être prêt à l’emploi à tout moment ! Selon la société pour laquelle il travaille, il exercera son activité, soit seul, soit au sein d’une équipe de mécaniciens, soit au sein d’une équipe pluridisciplinaire (composée, par exemple, d’électriciens, d’électroniciens, …). Il peut être amené à travailler selon différents horaires : en jour, sous le régime de pauses, de nuit uniquement. Généralement, il exerce en atelier, sur chantiers, en unités de production.Projets de l'option, visites, concours, …Pendant ses années d’études, l’élève va pouvoir enrichir ses compétences et mettre à profit tous les savoirs et techniques appris à travers :des visites d’entreprises ;des situations d’intégrations ;des semaines de formations en centre de compétences ;la participation à des épreuves sectorielles ;la participation au VCA : certification en matière de santé, sécurité et environnement.

PARTAGE CET ARTICLEImage[/cs_content_seo]