Métallier-Soudeur

[cs_content][cs_element_section _id= »1″ ][cs_element_row _id= »2″ ][cs_element_column _id= »3″ ][cs_element_image _id= »4″ ][/cs_element_column][/cs_element_row][/cs_element_section][cs_element_section _id= »5″ ][cs_element_row _id= »6″ ][cs_element_column _id= »7″ ][x_share title= »PARTAGE CET ARTICLE » share_title= » » facebook= »true » twitter= »true » google_plus= »false » linkedin= »false » pinterest= »false » reddit= »false » email= »true » email_subject= »Hey, thought you might enjoy this! Check it out when you have a chance: »][/cs_element_column][/cs_element_row][/cs_element_section][cs_element_section _id= »9″ ][cs_element_row _id= »10″ ][cs_element_column _id= »11″ ][x_tab_nav type= »two-up » float= »top »][x_tab_nav_item title= »Description du métier » active= »true »][x_tab_nav_item title= »Explication des différents cours de l’option » active= »false »][/x_tab_nav][x_tabs][x_tab active= »true »]Le soudeur désigne la personne qui découpe, assemble et répare ou reforme des pièces de métal selon différents procédés de découpage et de soudage. Ces procédés peuvent varier selon les matériaux à souder, leur épaisseur et leur forme.

Tracer, découper, plier, cintrer et assembler des éléments métalliques fait partie de son travail quotidien. Pour cela, il utilise des plans et des schémas. C’est par rapport à ceux-ci qu’il vérifiera la conformité des soudures effectuées. Il est responsable des opérations de contrôle, de mesure, de réglage et de sécurité.

Le matériel utilisé s’est fortement développé ces dernières années. Les techniques du chalumeau et de l’arc électrique sont les plus courantes. Néanmoins, l’informatique constitue un précieux renfort dans l’exercice actuel de la profession. Les systèmes MIG et TIG ont fait leur apparition ainsi que le soudage au plasma ou au laser.

Le métier a fortement évolué ces dernières années. Les connaissances d’ordre technologiques prennent davantage d’importance, les stations de soudage se modernisent, s’équipent de micro-processeurs tandis que de nouveaux procédés font leur apparition. Soudure au chalumeau, à l’arc électrique, au gaz, sous l’eau, sur des installations contenant de la vapeur ou un gaz sous pression, … Quelles que soient ses conditions de travail, le soudeur veille à faire preuve de prudence en travaillant avec le gaz, l’électricité et les métaux. De surcroît, il doit réaliser des soudures solides,
afin d’éviter les bris de métal et offrir un produit de qualité à la clientèle.

Définition du métier sur www.siep.be[/x_tab][x_tab active= »false »]

Au 2e degré, l’élève va au travers des cours de Technologie apprendre des notions tant en usinage qu’en soudage sur :
– l’utilisation d’une machine-outil (le tour, le perçage, le traçage, …) ;
– le poste à souder à l’électrode enrobée (description du poste soudage, sécurité du soudeur, description de l’électrode, réglage du poste de soudage ;
– le chalumeau (description, réglage du matériel, …) ;
– les connaissances des matériaux (étude de fabrication, …) ;
– la réalisation des dessins en 2D sur feuilles en 3 vues, cotation, lecture de plan et en coupe.

Dans le cadre des cours de Travaux pratiques, il va mettre en pratique toutes ces notions à l’atelier en réalisant différents exercices et, ensuite, différents projets concrets.

Au 3e degré, l’élève va élargir son panel technologique grâce à l’utilisation de la semi-automatique, du TIG, des DMOS, de la cisaille guillotine, de la presse plieuse, de la poinçonneuse, d‘une scie à ruban et d’une cintreuse et à l’apprentissage de la réalisation de devis.
Il partira sur chantier pour prendre des mesures, réaliser des croquis en vue de les retranscrire sur AutoCad. Tous ces éléments appris en Dessin technique et en Technologie seront mis en pratique dans diverses réalisations concrètes telles que des escaliers, des barrières, des garde-corps, …. Dans ces projets, l’élève devra s’autogérer et travailler en autonomie.

[/x_tab][/x_tabs][/cs_element_column][/cs_element_row][/cs_element_section][cs_element_section _id= »15″ ][cs_element_row _id= »16″ ][cs_element_column _id= »17″ ][x_tab_nav type= »two-up » float= »top »][x_tab_nav_item title= »3e Mécanique polyvalente – 4e Mécanique polyvalente » active= »true »][x_tab_nav_item title= »5e Métallier-soudeur – 6e Métallier-soudeur » active= »false »][/x_tab_nav][x_tabs][x_tab active= »true »]

3e Mécanique polyvalente 4e Mécanique polyvalente
Formation commune
Religion catholique 2 2
Education physique 2 2
Français 4 4
Mathématique 2 2
Formation historique et géographique 2 2
Formation scientifique 2 2
Langue Moderne I : Anglais 2 2
Formation groupée
Dessin technique 2 2
Technologie de l’usinage 2 2
Technologie du soudage 2 2
TP Ajustage-montage 2 2
TP Soudage 4 4
TP Usinage 4 4
32 32

[/x_tab][x_tab active= »false »]

5e Métallier-soudeur 6e Métallier-soudeur
Formation commune
Religion catholique 2 2
Education physique 2 2
Français 4 4
Mathématique 2 2
Formation sociale et économique 2 2
Formation scientifique 2 2
Formation historique et géographique 2 2
Connaissance de gestion 2 2
Formation groupée
Dessin technique 4 4
Technologie du soudage 2 2
Travaux pratiques 12 12
36 36

[/x_tab][/x_tabs][/cs_element_column][/cs_element_row][/cs_element_section][cs_element_section _id= »21″ ][cs_element_row _id= »22″ ][cs_element_column _id= »23″ ][x_accordion][x_accordion_item title= »Les débouchés » open= »false »]

• s’inscrire dans une septième année Complément en chaudronnerie afin d’obtenir le CESS ;
• intégrer une équipe dans les secteurs de la métallurgie et de la fabrication de produits métalliques, de la chaudronnerie, de la fabrication de machines et d’équipements, … ;
• s’installer comme indépendant métallier-soudeur.

[/x_accordion_item][x_accordion_item title= »Projets de l'option, visites, concours, … » open= »false »]

Pendant ses années d’études, l’élève va pouvoir enrichir ses compétences et mettre à profit tous les savoirs et techniques appris au travers :

  • de visites d’entreprises ;
  • de situations d’intégrations ;
  • de semaines de formations en centre de compétences ;
  • d’un brevet sectoriel (concours) avec possibilité d’obtenir des agréments, très recherchés par les patrons ;
  • de la participation au VCA : certification en matière de santé, sécurité et environnement.

[/x_accordion_item][/x_accordion][/cs_element_column][/cs_element_row][/cs_element_section][cs_element_section _id= »27″ ][cs_element_row _id= »28″ ][cs_element_column _id= »29″ ]

[/cs_element_column][/cs_element_row][/cs_element_section][cs_element_section _id= »31″ ][cs_element_row _id= »32″ ][cs_element_column _id= »33″ ][x_share title= »PARTAGE CET ARTICLE » share_title= » » facebook= »true » twitter= »true » google_plus= »false » linkedin= »false » pinterest= »false » reddit= »false » email= »true » email_subject= »Voici un article qui devrait te plaire ! »][/cs_element_column][/cs_element_row][/cs_element_section][/cs_content][cs_content_seo]PARTAGE CET ARTICLE

Description du métierExplication des différents cours de l’optionLe soudeur désigne la personne qui découpe, assemble et répare ou reforme des pièces de métal selon différents procédés de découpage et de soudage. Ces procédés peuvent varier selon les matériaux à souder, leur épaisseur et leur forme.

Tracer, découper, plier, cintrer et assembler des éléments métalliques fait partie de son travail quotidien. Pour cela, il utilise des plans et des schémas. C’est par rapport à ceux-ci qu’il vérifiera la conformité des soudures effectuées. Il est responsable des opérations de contrôle, de mesure, de réglage et de sécurité.

Le matériel utilisé s’est fortement développé ces dernières années. Les techniques du chalumeau et de l’arc électrique sont les plus courantes. Néanmoins, l’informatique constitue un précieux renfort dans l’exercice actuel de la profession. Les systèmes MIG et TIG ont fait leur apparition ainsi que le soudage au plasma ou au laser.

Le métier a fortement évolué ces dernières années. Les connaissances d’ordre technologiques prennent davantage d’importance, les stations de soudage se modernisent, s’équipent de micro-processeurs tandis que de nouveaux procédés font leur apparition. Soudure au chalumeau, à l’arc électrique, au gaz, sous l’eau, sur des installations contenant de la vapeur ou un gaz sous pression, … Quelles que soient ses conditions de travail, le soudeur veille à faire preuve de prudence en travaillant avec le gaz, l’électricité et les métaux. De surcroît, il doit réaliser des soudures solides,
afin d’éviter les bris de métal et offrir un produit de qualité à la clientèle.

Définition du métier sur www.siep.beAu 2e degré, l’élève va au travers des cours de Technologie apprendre des notions tant en usinage qu’en soudage sur :
– l’utilisation d’une machine-outil (le tour, le perçage, le traçage, …) ;
– le poste à souder à l’électrode enrobée (description du poste soudage, sécurité du soudeur, description de l’électrode, réglage du poste de soudage ;
– le chalumeau (description, réglage du matériel, …) ;
– les connaissances des matériaux (étude de fabrication, …) ;
– la réalisation des dessins en 2D sur feuilles en 3 vues, cotation, lecture de plan et en coupe.
Dans le cadre des cours de Travaux pratiques, il va mettre en pratique toutes ces notions à l’atelier en réalisant différents exercices et, ensuite, différents projets concrets.
Au 3e degré, l’élève va élargir son panel technologique grâce à l’utilisation de la semi-automatique, du TIG, des DMOS, de la cisaille guillotine, de la presse plieuse, de la poinçonneuse, d‘une scie à ruban et d’une cintreuse et à l’apprentissage de la réalisation de devis.
Il partira sur chantier pour prendre des mesures, réaliser des croquis en vue de les retranscrire sur AutoCad. Tous ces éléments appris en Dessin technique et en Technologie seront mis en pratique dans diverses réalisations concrètes telles que des escaliers, des barrières, des garde-corps, …. Dans ces projets, l’élève devra s’autogérer et travailler en autonomie.

3e Mécanique polyvalente – 4e Mécanique polyvalente5e Métallier-soudeur – 6e Métallier-soudeur

3e Mécanique polyvalente
4e Mécanique polyvalente

Formation commune

Religion catholique
2
2

Education physique
2
2

Français
4
4

Mathématique
2
2

Formation historique et géographique
2
2

Formation scientifique
2
2

Langue Moderne I : Anglais
2
2

Formation groupée

Dessin technique
2
2Image[/cs_content_seo]