Infographie

[cs_content][cs_element_section _id= »1″ ][cs_element_row _id= »2″ ][cs_element_column _id= »3″ ][cs_element_image _id= »4″ ][/cs_element_column][/cs_element_row][/cs_element_section][cs_element_section _id= »5″ ][cs_element_row _id= »6″ ][cs_element_column _id= »7″ ][x_share title= »PARTAGE CET ARTICLE » share_title= » » facebook= »true » twitter= »true » google_plus= »false » linkedin= »false » pinterest= »false » reddit= »false » email= »true » email_subject= »Hey, thought you might enjoy this! Check it out when you have a chance: »][/cs_element_column][/cs_element_row][/cs_element_section][cs_element_section _id= »9″ ][cs_element_row _id= »10″ ][cs_element_column _id= »11″ ][x_tab_nav type= »two-up » float= »top »][x_tab_nav_item title= »Description du métier » active= »true »][x_tab_nav_item title= »Explication des différents cours de l’option » active= »false »][/x_tab_nav][x_tabs][x_tab active= »true »]L’infographiste est un artiste qui conçoit et réalise les aspects graphiques (en 2D ou 3D) et artistiques d’un projet au moyen de logiciels informatiques spécifiques. Il travaille sur différents supports : sites internet, films d’animation, jeux vidéo, etc. Il se charge également de la typographie et de la mise en page de documents divers (invitations, cartes de visite, affiches, folders, etc.).

Dans le domaine de l’audiovisuel, il est surtout chargé de créer des génériques, d’intégrer des effets spéciaux ou de participer à la réalisation de dessins animés. Dans le milieu du jeu vidéo, il intervient à différentes étapes au niveau de la mise en forme des images et de leurs enchaînements. Il peut même se spécialiser dans une discipline en particulier : personnages, décors, mouvement, lumière, … Dans la publicité ou l’édition, il se charge de la réalisation des sites internet et crée toutes sortes d’interfaces visuelles, animées ou non.

Il commence par prendre connaissance du projet, de l’idée à faire passer et développe différentes propositions visuelles, représentant cette idée, à destination du « client ». Il se documente, se renseigne sur l’objectif du produit (pédagogique, ludique, artistique, …) et le public visé et crée une charte graphique à partir de dessins, de photos et de couleurs. Il assure ensuite le suivi du projet en apportant les modifications nécessaires.

*Définition du métier sur www.siep.be[/x_tab][x_tab active= »false »]Au 2e degré, l’élève va devoir, à travers différents cours, se former à développer l’image dans toutes ses catégories de formes, ses procédés de réalisation et de création.

Il existe 3 cours combinant et complétant cette formation.

– Le cours de Dessin d’analyse-Créativité artistique (DACA) qui initie l’élève et qui l’exerce à gérer des procédés techniques (symétries orthogonales, perspectives, structures de construction d’une esquisse, …). Il est amené à utiliser l’observation de sujets instaurant la justesse, la précision, le souci du détail, les valeurs, les textures, dans l’élaboration d’un travail finalisé. Il doit aussi gérer, maîtriser la composition, la mise en page, le lettrage (typographie), la théorie de la couleur mais aussi des médiums (outils : crayons graphites, pastels, acryliques, …) qu’ils exploitent dans cette perspective de réalisation finale.

Education plastique est un cours d’initiation et de formation à ces différents médiums mais aussi lié à la créativité, à l’expérimentation et à l’espace 3D. Sur base de ces techniques de construction et de ces médiums, l’élève pourra acquérir une méthode de travail pour diriger son projet créatif, qu’il soit individuel ou collectif, qu’il soit en deux dimensions (2D) ou en 3 (3D). C’est la notion de l’espace.

– Le troisième cours est le cours d’Histoire de l’art, cours théorique lié à l’analyse, à la lecture d’oeuvres d’art. L’objectif est d’amener l’élève à apprendre à voir, à observer, de manière chronologique.

Au 3e degré,
– Le cours de Création doit définir les objectifs selon les critères de communication (cible et message), de conception (qualité et efficacité du visuel) et de créativité (originalité, flexibilité), ce qui sous-entend de développer et d’élargir son cadre de références par l’exploration, l’expérimentation et l’exploitation.

– Le cours de Studio doit permettre à l’élève d’intégrer les compétences maîtrisées en lecture d’images et en création par l’expression graphique d’exercices de milieux plastiques divers (bidimensionnel, tridimensionnel, animation, édition, vidéo,…). C’est le lieu où l’élève, en situation d’apprentissage, expérimente les différents outils informatiques par une approche technique de l’ordinateur, une connaissance pratique des fonctions de base et d’assimilation d’un vocabulaire informatique précis.

– Le cours d’Analyse de l’image doit donner aux élèves la maîtrise des compétences suivantes : s’interroger sur la nature et la signification de l’image. Il faut pouvoir, en fonction de la nature du message et de l’effet recherché, identifier, préciser et globaliser les relations pertinentes entre texte, typographie et image.[/x_tab][/x_tabs][/cs_element_column][/cs_element_row][/cs_element_section][cs_element_section _id= »15″ ][cs_element_row _id= »16″ ][cs_element_column _id= »17″ ][x_tab_nav type= »two-up » float= »top »][x_tab_nav_item title= »3e Techniques artistiques – 4e Techniques artistiques » active= »true »][x_tab_nav_item title= »5e Technicien(ne) en infographie – 6e Technicien(ne) en infographie » active= »false »][/x_tab_nav][x_tabs][x_tab active= »true »]

3e Techniques artistiques 4e Techniques artistiques
Formation commune
Religion Catholique 2 2
Français 4 4
Langue Moderne I : Anglais 3 3
Mathématique 4 4
Formation scientifique 2 2
Formation historique et géographique 2 2
Education physique 2 2
Option groupée
Dessin d’analyse – Création artistique 8 10
Histoire de l’art – Analyse esthétique 2 2
Education plastique 4 4
33 35

[/x_tab][x_tab active= »false »]

5e Technicien(ne) en infographie 6e Technicien(ne) en infographie
Formation commune
Religion catholique 2 2
Français 4 4
Langue Moderne I : Anglais 2 2
Mathématique 2 2
Formation sociale et économique 2 2
Formation historique et géographique 2 2
Formation scientifique 2 2
Education physique 2 2
Formation groupée
Studio 8 8
Analyse de l’image 4 4
Création 4 4
34 34

[/x_tab][/x_tabs][/cs_element_column][/cs_element_row][/cs_element_section][cs_element_section _id= »21″ ][cs_element_row _id= »22″ ][cs_element_column _id= »23″ ][x_accordion][x_accordion_item title= »Les débouchés » open= »false »]L’infographiste travaille dans des secteurs aussi variés que la presse, la publicité, l’édition, le commerce, l’audiovisuel, … On le retrouve dans les agences de communication, les départements communication des entreprises, les agences web, les studios de création graphique, les sociétés de création de jeux vidéo, …

Après sa 6TQ, l’élève peut également entamer des études supérieures en relation directe avec sa formation : infographie, arts graphiques (prépresse), web design, design, développeur 3D, illustration / bandes dessinées, sérigraphie, multimédia, création publicitaire, typographisme, architecture, décorateur d’intérieur, stylisme, histoire de l’art, conservateur de musée, galeriste, …[/x_accordion_item][x_accordion_item title= »Projets de l'option, visites, concours, … » open= »false »]- Visites d’expositions et de musées ;
– Ateliers en collaboration avec le Centre culturel de Beauraing ;
– Participation à de nombreux concours (Panathlon, Francolympiades, …) ;
– Réalisations de nombreux projets (logos, bulletins d’informations, faire-parts, affiches, …) pour des institutions publiques, des associations locales et des personnes privées.[/x_accordion_item][/x_accordion][/cs_element_column][/cs_element_row][/cs_element_section][cs_element_section _id= »27″ ][cs_element_row _id= »28″ ][cs_element_column _id= »29″ ]

[/cs_element_column][/cs_element_row][/cs_element_section][cs_element_section _id= »31″ ][cs_element_row _id= »32″ ][cs_element_column _id= »33″ ][x_share title= »PARTAGE CET ARTICLE » share_title= » » facebook= »true » twitter= »true » google_plus= »false » linkedin= »false » pinterest= »false » reddit= »false » email= »true » email_subject= »Voici un article qui devrait te plaire ! »][/cs_element_column][/cs_element_row][/cs_element_section][/cs_content][cs_content_seo]PARTAGE CET ARTICLE

Description du métierExplication des différents cours de l’optionL’infographiste est un artiste qui conçoit et réalise les aspects graphiques (en 2D ou 3D) et artistiques d’un projet au moyen de logiciels informatiques spécifiques. Il travaille sur différents supports : sites internet, films d’animation, jeux vidéo, etc. Il se charge également de la typographie et de la mise en page de documents divers (invitations, cartes de visite, affiches, folders, etc.).

Dans le domaine de l’audiovisuel, il est surtout chargé de créer des génériques, d’intégrer des effets spéciaux ou de participer à la réalisation de dessins animés. Dans le milieu du jeu vidéo, il intervient à différentes étapes au niveau de la mise en forme des images et de leurs enchaînements. Il peut même se spécialiser dans une discipline en particulier : personnages, décors, mouvement, lumière, … Dans la publicité ou l’édition, il se charge de la réalisation des sites internet et crée toutes sortes d’interfaces visuelles, animées ou non.

Il commence par prendre connaissance du projet, de l’idée à faire passer et développe différentes propositions visuelles, représentant cette idée, à destination du « client ». Il se documente, se renseigne sur l’objectif du produit (pédagogique, ludique, artistique, …) et le public visé et crée une charte graphique à partir de dessins, de photos et de couleurs. Il assure ensuite le suivi du projet en apportant les modifications nécessaires.

*Définition du métier sur www.siep.beAu 2e degré, l’élève va devoir, à travers différents cours, se former à développer l’image dans toutes ses catégories de formes, ses procédés de réalisation et de création.

Il existe 3 cours combinant et complétant cette formation.

– Le cours de Dessin d’analyse-Créativité artistique (DACA) qui initie l’élève et qui l’exerce à gérer des procédés techniques (symétries orthogonales, perspectives, structures de construction d’une esquisse, …). Il est amené à utiliser l’observation de sujets instaurant la justesse, la précision, le souci du détail, les valeurs, les textures, dans l’élaboration d’un travail finalisé. Il doit aussi gérer, maîtriser la composition, la mise en page, le lettrage (typographie), la théorie de la couleur mais aussi des médiums (outils : crayons graphites, pastels, acryliques, …) qu’ils exploitent dans cette perspective de réalisation finale.

– Education plastique est un cours d’initiation et de formation à ces différents médiums mais aussi lié à la créativité, à l’expérimentation et à l’espace 3D. Sur base de ces techniques de construction et de ces médiums, l’élève pourra acquérir une méthode de travail pour diriger son projet créatif, qu’il soit individuel ou collectif, qu’il soit en deux dimensions (2D) ou en 3 (3D). C’est la notion de l’espace.

– Le troisième cours est le cours d’Histoire de l’art, cours théorique lié à l’analyse, à la lecture d’oeuvres d’art. L’objectif est d’amener l’élève à apprendre à voir, à observer, de manière chronologique.

Au 3e degré,
– Le cours de Création doit définir les objectifs selon les critères de communication (cible et message), de conception (qualité et efficacité du visuel) et de créativité (originalité, flexibilité), ce qui sous-entend de développer et d’élargir son cadre de références par l’exploration, l’expérimentation et l’exploitation.

– Le cours de Studio doit permettre à l’élève d’intégrer les compétences maîtrisées en lecture d’images et en création par l’expression graphique d’exercices de milieux plastiques divers (bidimensionnel, tridimensionnel, animation, édition, vidéo,…). C’est le lieu où l’élève, en situation d’apprentissage, expérimente les différents outils informatiques par une approche technique de l’ordinateur, une connaissance pratique des fonctions de base et d’assimilation d’un vocabulaire informatique précis.

– Le cours d’Analyse de l’image doit donner aux élèves la maîtrise des compétences suivantes : s’interroger sur la nature et la signification de l’image. Il faut pouvoir, en fonction de la nature du message et de l’effet recherché, identifier, préciser et globaliser les relations pertinentes entre texte, typographie et image.

3e Techniques artistiques – 4e Techniques artistiques5e Technicien(ne) en infographie – 6e Technicien(ne) en infographie

3e Techniques artistiques
4e Techniques artistiques

Formation commune

Religion Catholique
2
2

Français
4
4

Langue Moderne I : Anglais
3
3

Mathématique
4
4

Formation scientifique
2
2

Formation historique et géographique
2
2

Education physique
2
2

Option groupée

Dessin d’analyse – Création artistique
8
10

Histoire de l’art – Analyse esthétique
2
2

Education plastique
4
4

33
35

5e Technicien(ne) en infographie
6e Technicien(ne) en infographie

Formation commune

Religion catholique
2
2

Français
4
4

Langue Moderne I : Anglais
2
2

Mathématique
2
2

Formation sociale et économique
2
2

Formation historique et géographique
2
2

Formation scientifique
2
2

Education physique
2
2

Formation groupée

Studio
8
8

Analyse de l’image
4
4

Création
4
4

34
34

Les débouchésL’infographiste travaille dans des secteurs aussi variés que la presse, la publicité, l’édition, le commerce, l’audiovisuel, … On le retrouve dans les agences de communication, les départements communication des entreprises, les agences web, les studios de création graphique, les sociétés de création de jeux vidéo, …

Après sa 6TQ, l’élève peut également entamer des études supérieures en relation directe avec sa formation : infographie, arts graphiques (prépresse), web design, design, développeur 3D, illustration / bandes dessinées, sérigraphie, multimédia, création publicitaire, typographisme, architecture, décorateur d’intérieur, stylisme, histoire de l’art, conservateur de musée, galeriste, …Projets de l'option, visites, concours, …- Visites d’expositions et de musées ;
– Ateliers en collaboration avec le Centre culturel de Beauraing ;
– Participation à de nombreux concours (Panathlon, Francolympiades, …) ;
– Réalisations de nombreux projets (logos, bulletins d’informations, faire-parts, affiches, …) pour des institutions publiques, des associations locales et des personnes privées.

PARTAGE CET ARTICLEImage[/cs_content_seo]