Electromécanique

[cs_content][cs_element_section _id= »1″ ][cs_element_row _id= »2″ ][cs_element_column _id= »3″ ][cs_element_image _id= »4″ ][/cs_element_column][/cs_element_row][/cs_element_section][cs_element_section _id= »5″ ][cs_element_row _id= »6″ ][cs_element_column _id= »7″ ][x_share title= »PARTAGE CET ARTICLE » share_title= » » facebook= »true » twitter= »true » google_plus= »false » linkedin= »false » pinterest= »false » reddit= »false » email= »true » email_subject= »Hey, thought you might enjoy this! Check it out when you have a chance: »][/cs_element_column][/cs_element_row][/cs_element_section][cs_element_section _id= »9″ ][cs_element_row _id= »10″ ][cs_element_column _id= »11″ ][x_tab_nav type= »two-up » float= »top »][x_tab_nav_item title= »Description du métier » active= »true »][x_tab_nav_item title= »Explication des différents cours de l’option » active= »false »][/x_tab_nav][x_tabs][x_tab active= »true »]Il exécute la fabrication et/ou l’installation sur site, et au départ de documents ou instructions techniques, les travaux de montage, démontage, réglage, reconditionnement, mise en route d’ensembles et de sous-ensembles qui peuvent être automatisés et composés d’éléments mécaniques, hydrauliques, pneumatiques et positionnés dans une structure pluritechnologique.

II s’agit de la personne qui, sous la direction des supérieurs et en collaboration avec les divers partenaires (bureau d’étude, fabrication, sécurité, …) doit être capable en toute autonomie et responsabilité pour toute unité de production automatisée de :
• constituer les dossiers complets pluritechnologiques ;
• monter, démonter, régler des composants, sous-ensembles, ensembles dans un environnement pluritechnologique ;
• démarrer ou redémarrer des installations en effectuant les divers réglages et mises au point utiles ;
• diagnostiquer sur le plan pluritechnique ;
• maintenir la fonctionnalité des outils de production ;
• décider des interventions préventives, curatives, correctives ;
• concevoir des modifications ponctuelles en vue de l’optimalisation du «process».

Définition du métier sur www.siep.be[/x_tab][x_tab active= »false »]Electricité (CT et TP) au 2e degré

Le cours d’Electricité va permettre d’apprendre les différents principes et lois fondamentaux en électricité, de comprendre et de décoder les principales prescriptions du RGIE concernant les installations domestiques.
Le cours de Travaux pratiques en électricité va permettre de mettre en application tout ce qui a été vu en théorie. Des montages électriques vont donc être réalisés et la manipulation de l’outillage adéquat va être apprise.

Mécanique (CT et TP) au 2e degré

Le cours de Mécanique va expliquer les grands principes des lois du mouvement, de la statique, des forces, les notions de travail, d’énergie, … L’élève va devoir savoir dessiner et comprendre les plans des pièces qui seront réalisées en travaux pratiques. En TP, il devra également réaliser des montages – démontages pour comprendre le fonctionnement et/ou le dysfonctionnement de différentes pièces.

Au terme du 3e degré, l’élève sera capable dans les domaines mécaniques, pneumatiques et hydrauliques :
– d’identifier les normes du dessin mécanique ;
– de concevoir, de lire et d’analyser des schémas ;
– d’expliquer le principe de fonctionnement des différents éléments ;
– de monter, de démonter, de régler des composants d’ensembles ;
– d’analyser et de diagnostiquer le dysfonctionnement d’un élément et d’y remédier ;
– de suggérer et/ou de réaliser les conceptions, modifications et/ou améliorations utiles ;
– d’effectuer la maintenance prédictive, préventive et curative des systèmes automatisés ;
– d’expliquer les notions fondamentales de la thermodynamique, de la connaissance des matériaux, de la mécanique générale, de la mécanique des fluides, …[/x_tab][/x_tabs][/cs_element_column][/cs_element_row][/cs_element_section][cs_element_section _id= »15″ ][cs_element_row _id= »16″ ][cs_element_column _id= »17″ ][x_tab_nav type= »two-up » float= »top »][x_tab_nav_item title= »3e Electromécanique – 4e Electromécanique » active= »true »][x_tab_nav_item title= »5e Mécanicien automaticien – 6e Mécanicien automaticien » active= »false »][/x_tab_nav][x_tabs][x_tab active= »true »]

3e Electromécanique 4e Electromécanique
Formation commune
Religion catholique 2 2
Français 4 4
Langue Moderne I : Anglais 3 3
Mathématique 4 4
Formation scientifique 2 2
Formation historique et géographique 2 2
Education physique 2 2
Option groupée
Electricité 3 4
Mécanique 4 3
TP Electricité 4 4
TP Mécanique 4 2
TP Electromécanique 2
34 34

[/x_tab][x_tab active= »false »]

5e Mécanicien automaticien 6e Mécanicien automaticien
Formation commune
Religion catholique 2 2
Français 4 4
Langue Moderne I : Anglais 2 2
Mathématique 4 4
Formation sociale et économique 2 2
Formation historique et géographique 2 2
Formation scientifique 2 2
Education physique 2 2
Option groupée
Dessin technique 4 4
Laboratoire 4 4
Mécanique appliquée 2 2
Travaux pratiques 6 6
36 36

[/x_tab][/x_tabs][/cs_element_column][/cs_element_row][/cs_element_section][cs_element_section _id= »21″ ][cs_element_row _id= »22″ ][cs_element_column _id= »23″ ][x_accordion][x_accordion_item title= »Les débouchés » open= »false »]La formation polyvalente, à la fois technique et pratique, intéresse beaucoup les employeurs. Avec le CESS et le Certificat de Qualification, le jeune peut choisir de travailler dans le privé comme dans le public ou de poursuivre des études supérieures de type court (bachelier, le plus souvent dans une orientation à profil technique) ou de type long (exemple : ingénieur industriel).

Il pourra ensuite travailler dans de nombreux domaines tels que des bureaux d’études, des chaînes d’assemblage et de production industrielle, des entreprises de maintenance pluritechnologique, des industries agro-alimentaires, dans des entreprises spécialisée en mécanique, électromécanique, automatique, aéronautique, électronique, domotique, …[/x_accordion_item][x_accordion_item title= »Projets de l'option, visites, concours, … » open= »false »]En relation avec les cours de l’option, différents concours sont prévus au cours de chaque année :

– la participation au concours Techno Trophy par la Haute Ecole Hennalux à Virton (électropneumatique, électromagnétisme, chimie) où nos élèves ont obtenu le 2e prix en 2015 et le 1er prix en 2016 ;
– la participation aux épreuves sectorielles, auxquelles chaque année, les élèves finissent sur les plus hautes marches du podium ;
– la participation au VCA : certification en matière de santé, sécurité et environnement ;
– les différentes visites d’usines et d’entreprises.[/x_accordion_item][/x_accordion][/cs_element_column][/cs_element_row][/cs_element_section][cs_element_section _id= »27″ ][cs_element_row _id= »28″ ][cs_element_column _id= »29″ ]

[/cs_element_column][/cs_element_row][/cs_element_section][cs_element_section _id= »31″ ][cs_element_row _id= »32″ ][cs_element_column _id= »33″ ][x_share title= »PARTAGE CET ARTICLE » share_title= » » facebook= »true » twitter= »true » google_plus= »false » linkedin= »false » pinterest= »false » reddit= »false » email= »true » email_subject= »Voici un article qui devrait te plaire ! »][/cs_element_column][/cs_element_row][/cs_element_section][/cs_content][cs_content_seo]PARTAGE CET ARTICLE

Description du métierExplication des différents cours de l’optionIl exécute la fabrication et/ou l’installation sur site, et au départ de documents ou instructions techniques, les travaux de montage, démontage, réglage, reconditionnement, mise en route d’ensembles et de sous-ensembles qui peuvent être automatisés et composés d’éléments mécaniques, hydrauliques, pneumatiques et positionnés dans une structure pluritechnologique.

II s’agit de la personne qui, sous la direction des supérieurs et en collaboration avec les divers partenaires (bureau d’étude, fabrication, sécurité, …) doit être capable en toute autonomie et responsabilité pour toute unité de production automatisée de :
• constituer les dossiers complets pluritechnologiques ;
• monter, démonter, régler des composants, sous-ensembles, ensembles dans un environnement pluritechnologique ;
• démarrer ou redémarrer des installations en effectuant les divers réglages et mises au point utiles ;
• diagnostiquer sur le plan pluritechnique ;
• maintenir la fonctionnalité des outils de production ;
• décider des interventions préventives, curatives, correctives ;
• concevoir des modifications ponctuelles en vue de l’optimalisation du «process».

Définition du métier sur www.siep.beElectricité (CT et TP) au 2e degré

Le cours d’Electricité va permettre d’apprendre les différents principes et lois fondamentaux en électricité, de comprendre et de décoder les principales prescriptions du RGIE concernant les installations domestiques.
Le cours de Travaux pratiques en électricité va permettre de mettre en application tout ce qui a été vu en théorie. Des montages électriques vont donc être réalisés et la manipulation de l’outillage adéquat va être apprise.

Mécanique (CT et TP) au 2e degré

Le cours de Mécanique va expliquer les grands principes des lois du mouvement, de la statique, des forces, les notions de travail, d’énergie, … L’élève va devoir savoir dessiner et comprendre les plans des pièces qui seront réalisées en travaux pratiques. En TP, il devra également réaliser des montages – démontages pour comprendre le fonctionnement et/ou le dysfonctionnement de différentes pièces.

Au terme du 3e degré, l’élève sera capable dans les domaines mécaniques, pneumatiques et hydrauliques :
– d’identifier les normes du dessin mécanique ;
– de concevoir, de lire et d’analyser des schémas ;
– d’expliquer le principe de fonctionnement des différents éléments ;
– de monter, de démonter, de régler des composants d’ensembles ;
– d’analyser et de diagnostiquer le dysfonctionnement d’un élément et d’y remédier ;
– de suggérer et/ou de réaliser les conceptions, modifications et/ou améliorations utiles ;
– d’effectuer la maintenance prédictive, préventive et curative des systèmes automatisés ;
– d’expliquer les notions fondamentales de la thermodynamique, de la connaissance des matériaux, de la mécanique générale, de la mécanique des fluides, …

3e Electromécanique – 4e Electromécanique5e Mécanicien automaticien – 6e Mécanicien automaticien

3e Electromécanique
4e Electromécanique

Formation commune

Religion catholique
2
2

Français
4
4

Langue Moderne I : Anglais
3
3

Mathématique
4
4

Formation scientifique
2
2

Formation historique et géographique
2
2

Education physique
2
2

Option groupée

Electricité
3
4

Mécanique
4
3

TP Electricité
4
4

TP Mécanique
4
2

TP Electromécanique

2

34
34

5e Mécanicien automaticien
6e Mécanicien automaticien

Formation commune

Religion catholique
2
2

Français
4
4

Langue Moderne I : Anglais
2
2

Mathématique
4
4

Formation sociale et économique
2
2

Formation historique et géographique
2
2

Formation scientifique
2
2

Education physique
2
2

Option groupée

Dessin technique
4
4

Laboratoire
4
4

Mécanique appliquée
2
2

Travaux pratiques
6
6

36
36

Les débouchésLa formation polyvalente, à la fois technique et pratique, intéresse beaucoup les employeurs. Avec le CESS et le Certificat de Qualification, le jeune peut choisir de travailler dans le privé comme dans le public ou de poursuivre des études supérieures de type court (bachelier, le plus souvent dans une orientation à profil technique) ou de type long (exemple : ingénieur industriel).

Il pourra ensuite travailler dans de nombreux domaines tels que des bureaux d’études, des chaînes d’assemblage et de production industrielle, des entreprises de maintenance pluritechnologique, des industries agro-alimentaires, dans des entreprises spécialisée en mécanique, électromécanique, automatique, aéronautique, électronique, domotique, …Projets de l'option, visites, concours, …En relation avec les cours de l’option, différents concours sont prévus au cours de chaque année :

– la participation au concours Techno Trophy par la Haute Ecole Hennalux à Virton (électropneumatique, électromagnétisme, chimie) où nos élèves ont obtenu le 2e prix en 2015 et le 1er prix en 2016 ;
– la participation aux épreuves sectorielles, auxquelles chaque année, les élèves finissent sur les plus hautes marches du podium ;
– la participation au VCA : certification en matière de santé, sécurité et environnement ;
– les différentes visites d’usines et d’entreprises.

PARTAGE CET ARTICLEImage[/cs_content_seo]